24/04/2006

Avant propos ... ou préface intermédiaire ...

ici, normalement devait se trouver un avant-propos d’auteur, mais voilà au même instant à la télévision passaient quelques misses belges, pouvais-je, chers lecteurs, ne pas les voir pour vous consacrer un texte qui de toute manière vous aurait barbé, lisez-vous les préfaces et les avant-propos, j’en doute.

Évoluaient donc une Stéphanie Vanderstraeten taille 34 dite la guêpe et une Isabelle Biondolillo tout à fait de chez nous comme son nom l’indique, proposée à la compétition certainement par son parrain Elio di Ruppo et sa marraine Paola Ruffo di Calabria, Isabelle, belle blonde affirme haut et fort :

« Si à vingt-cinq ans je n’ai pas de mec, je deviens hystérique. »

Je retiens des postures prises qu’elle écarte bien les jambes et de son langage qu’il est très moderne et aurait surpris les personnages qui se profilent dans le paysage de Paris ou de Budapest du printemps 1940, début de cette histoire au titre curieux.

14:49 Écrit par Charles Alfort | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... Perso, et c'est vré de vré, je lis toujours les préfaces, les postfaces, les remerciements (si, si), les critiques, la jaquette si y'a...
Et je persiste et je signe : un domino c'est une prise électrique...ou une djamesbondgirl...ou le jeu chinois...
Non mé dès fwas !

Écrit par : Maud | 24/04/2006

Les commentaires sont fermés.