29/04/2006

Préface tout de même

ou avant-propos ?

L’aventure d’Annie et des autres date d‘il y a soixante ans, ... on pourrait croire que ce sont des habitants d’une autre planète, pourtant ...

 

Pourtant les fonctionnaires socialistes de mon pays et des autres régions de l’Europe qui se fait sont si près de recréer ce monde-là qu’il faut bien dire que cela me fait un peu peur.

 

 

Nous manquions à vingt ans de soumission aux fatalités historiques, sociales et de subordination.

                      (Maurice Barrès)

 

 

Les personnages de ce roman sont imaginaires, il serait vain de vouloir reconnaître en eux des personnes vivantes ou mortes, sauf certains qui sont vraiment mortes et que l’on aurait souhaité voir vivre et d’autres qui sont tout aussi mortes et que l’on aurait voulu occire de sa propre main.

Les souvenirs et souvenirs racontés de cette fresque se mêlent aux livres précédents, aux autres histoires, à l’aventure mystérieuse d’un Nervien étrange qui m’était apparu en rêve entre Duncan et ce fameux Mohican. Et puis, il y a celui qui n’a jamais été, Louis.

 

10:20 Écrit par Charles Alfort | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... M'est avis qui manque des mots...
Mé bon c'que j'en sais mwa ?

Écrit par : Maud | 30/04/2006

Les commentaires sont fermés.